lundi

 contact : claire.charpentier-clara@laposte.net




Tout se mêle, s'emmêle, pelotes de figures libres, 
de symboles détournés, de graphismes enfantins,
d'écritures sans importance.



La peinture nous entraîne sur un chemin fait de départs
et de retours, 
où on se perd sans se perdre, car, sans savoir, on sait.


 
Je travaille à l'acrylique, je tache, je colle, j'utilise, en plus du pinceau, d'improbables outils, pochoirs, chiffons et bouts de bois, laissant de plus en plus intervenir le hasard, et paradoxalement, chaque toile est, de plus en plus, la trace d'un itinéraire intérieur, l'aboutissement d'une réflexion.

Je dessine beaucoup à l'encre de chine, je dessine mes semblables dans leur beauté et leur misère, et c'est cette frontière qui est le sujet de ma recherche.

Dans mes peintures acryliques, il y a la même recherche sur les labyrinthes de l'humain, sur la limite riche et mouvante entre beauté et laideur, et parfois aussi se glisse quelque chose de plus contemplatif, qui a trait à l'eau, à la nature, et qui reprend la tache naïve, éternelle et toujours recommencée de nous mettre en paix avec le monde, et de mettre le monde en paix...









































































































































































































































































































































































































































































Elle ne s'apprend pas, elle se vit, sans concessions, elle ne crie pas, elle voit cette condition universelle, propre à chacun, et connue de tous, que l'on fuit tous les jours.
L